Vous n’imaginez pas tout ce que la blockchain peut faire pour vous !

Digitally Generated Image of Online Security Concept

La blockchain (ou chaîne de blocs) ne vous dit probablement pas grand-chose mais c’est la technologie support du Bitcoin, la fameuse monnaie virtuelle qui a permis, entre autres faits d’arme, à l’entreprise Silk Road, l’Amazon de la drogue, d’exister. Mais au-delà de sa réputation sulfureuse, le Bitcoin est une monnaie qui, bien qu’émise par aucun Etat, est aujourd’hui bien plus difficile à falsifier que les billets dans votre porte-monnaie, et tout cela grâce à la blockchain.

Concrètement la blockchain permet le stockage et la transmission d’informations cryptées sans l’intervention d’une autorité de contrôle. Elle permet entre autres d’assurer la propriété et le transfert d’un bien (monnaie, actions, obligations, immeubles, etc.) sans la fastidieuse tenue d’un registre.

finis les frais superflus, finiE l’insécurité juridique, la propriété d’un bien sera inscrite sur votre front, ou plutôt dans la blockchain

Or, de nos jours, la propriété d’un bien se prouve soit par son inscription au sein d’un registre tenu par l’Etat ou un tiers de confiance :
• ainsi, vous retrouverez la propriété de votre maison auprès du Service de publicité foncière (ex-Conservation des hypothèques) ; ou encore la propriété d’un portefeuille d’actions auprès de votre banque (teneur de compte titres), avec pour conséquence, le paiement de frais à ces tiers de confiance (ex : frais de notaire, droits de garde de votre banque, etc.).
Soit, pour la plupart des biens de votre patrimoine (ex : voiture, smartphone, sac à main, etc.) :
• seule la possession « paisible, publique et non équivoque » fera foi (et non, ni votre carte grise, ni votre facture ne sont des titres de propriétés, tout au plus des indices de propriété),
avec pour conséquence, de nombreuses contestations possibles.
Demain, avec la blockchain, finis les frais superflus, finie l’insécurité juridique, la propriété d’un bien sera inscrite sur votre front, ou plutôt sera inscrite dans la blockchain !

De nombreux gouvernements mais aussi des acteurs plus classiques de la finance et du financement participatif s’intéressent d’extrêmement près à cette technologie qui favoriserait l’innovation dans de nombreuses activités (ex : banque, finance, assurance, collecte d’impôts et taxes, vote, registre des titres fonciers, état civil, etc.). On notera notamment le Honduras et le Ghana qui adopteront cette année même un cadastre basé sur la blockchain.
Alors, est-ce que comme certains le disent nous assistons en direct à la révolution technologique la plus radicale depuis l’Internet ?

Un article récent de latribune.fr révélait que « des pirates informatiques ont dérobé l’équivalent de plus de 50 millions de dollars de monnaie numérique à un fonds d’investissement expérimental justement créé pour prouver la fiabilité de la blockchain » (le fonds DAO pour Decentralized Autonomous Organization).

Si cette technologie devait vraiment révolutionner notre monde, ça mise en œuvre devra être surveillée de si près qu’il est fort probable que son déploiement revienne finalement aux institutions déjà bien établies.


Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/27/d629796408/htdocs/clickandbuilds/SiteWeb0/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 326

LAISSER UN COMMENTAIRE