Les vins rosés à l’assaut de la planète

La fraicheur d’une brise de Mistral et la couleur d’un coucher de soleil, le vin rosé porte les valeurs de légèreté et de convivialité pour lesquelles la France est reconnue dans le monde.

Il y a encore quelques années, ces vins étaient principalement vendus en France et leur image n’était pas vraiment glorifiante en terme de qualité. Mais les choses évoluent. Sur l’année 2015, ces vins représentent désormais, pour le marché français, un tiers de la consommation globale de vins (en volumes). Aux Etats-Unis (2ème marché mondial pour les vins rosés), le marché ne cesse de croître avec une forte accélération depuis ces 2 dernières années.

En 2015, les ventes de rosé de Provence y ont littéralement explosé, grimpant de 58% (31 millions de bouteilles contre 20 millions en 2014). L’année 2016 devrait confirmer ces chiffres spectaculaires, avec déjà une augmentation de 35% constatée au premier trimestre.

Cette accélération et ce regain d’intérêt ne sont en rien un hasard mais le fruit d’un travail minutieux lancé il y a quelques années.

Une qualité optimisée

Difficiles aussi bien à réaliser qu’à conserver, les vins rosés ont bénéficié d’un bond technique dans les méthodes de fabrication. Les professionnels se sont penchés sur ce sujet depuis plus de 15 ans avec notamment le lancement d’un centre d’expérimentation dans le Var (Vidauban) afin d’optimiser la qualité de ces vins. On arrive désormais à produire des vins gardant un équilibre gustatif et aromatique et une meilleure conservation tout en obtenant une couleur pâle et élégante prisée en France et aux Etats-Unis.

A ces éléments techniques s’ajoutent également une touche de séduction et une image « en vogue ».

Une image tendance et glamour

Dans les prestigieuses soirées de Saint-Tropez il y a 15 ans, en Floride et dans les Hamptons maintenant, les magnums de rosé coulent à flot et les images de ces évènements font la renommée du rosé dans le monde. J’entends déjà les grincheux dire qu’ils n’y connaissent rien, que c’est du gâchis… Peut-être… Qu’en pensez-vous ? Quelle bouteille sera la plus vendue dans le monde ? Celle dont un expert a vanté les qualités aromatiques ou celle que Beyoncé tient à la main sur un cliché de ses vacances ?…

Ces stars qui ouvrent la voie

Le couple si médiatique Brad Pitt-Angelina Jolie est également un symbole de cette expansion. Eux qui ont acheté le Château Miraval (Provence) en 2008 pour 40 millions d’euros, sont au cœur du renouveau des vins rosés.

Curieusement, ce Côtes-de-Provence est devenu en 2013 le seul rosé à ce jour classé parmi les 100 meilleurs vins du monde par le Wine Spectator. Celui-ci a certes des qualités mais la notoriété appelle la notoriété et ce classement a également permis à tous les rosés de « doper » leurs ventes aux USA.

Leur impact ? Ils ont tout simplement offert un éclairage mondial aux vins rosés.

 BradAngelina-Miraval

Nouvelle image, nouveau design

La famille BradAngelina fait partie prenante du projet et a d’ailleurs choisi elle-même la nouvelle étiquette (ronde) du Château. Le design de la bouteille a également été retravaillé ressemblant, dans leur forme, plus aux bouteilles de champagne Ruinart qu’aux bouteilles de rosé classiques. Des designs plus « fins », plus élancés, en bref, plus jeunes et innovants. Il était temps que le rosé se fasse une nouvelle peau !

A y réfléchir, ces vins n’ont pas les mêmes cibles que les vins rouges français, surtout en terme d’âge des consommateurs. Longtemps, ces derniers ont eu à s’adapter aux visuels et goûts des différents vins, ce paradigme a évolué et les producteurs intègrent désormais leurs clients aux choix stratégiques. Sur ce point, les vins rosés sont clairement précurseurs.

BouteillesRosé

Dernier point, ces vins rosés sont plus faciles d’accès et le besoin d’être un expert se fait beaucoup moins ressentir qu’avec certains vins rouges. Pour ce qui est des accords mets et vins, son goût plus léger, plus fruité se marie très bien avec les différentes cuisines exotiques. Il y a encore là des axes de développement sur lesquels s’appuyer.

Ces différentes évolutions techniques et stratégiques ont permis au rosé d’être à ce jour le seul marché du vin qui progresse et il est fort à parier que cet essor continuera dans les prochaines années.

LAISSER UN COMMENTAIRE